Categories

Accueil > Communiqués > Tribunes libres > Nouveaux logements : la fuite en avant du maire

23 février 2021
Mâcon Citoyens

Nouveaux logements : la fuite en avant du maire

Le maire de Mâcon ne cesse de répéter qu’il vise les 40 000 habitants alors que, depuis 2001, la population stagne malgré le nombre de logements neufs livrés régulièrement.
Cet objectif pousse la municipalité à rechercher sans fin de nouveaux terrains à artificialiser. Jamais ne sont prises en compte les exigences écologiques liées au dérèglement climatique et à l’affaissement de la biodiversité.
Cet étalement urbain est une fuite en avant stérile qui affaiblit encore un peu plus le mieux vivre à Mâcon, aujourd’hui et demain.
Une autre politique de l’habitat répondant réellement aux besoins de la population présente à Mâcon consisterait à prioriser la rénovation voire la requalification de l’existant.
Il s’agirait d’aider significativement les propriétaires occupants à engager des réhabilitations thermiques. Il faudrait également donner à Mâcon Habitat des moyens nouveaux pour accroître la qualité du bâti existant et la qualité de vie des locataires.
On n’en serait pas alors à constater que 1800 logements sont vacants à Mâcon, soit 9,6 % de l’ensemble du parc.
Le maire est aussi président de la MBA où il détient une large majorité. Il va bientôt entrer dans ses 20 ans de mandat... Comment ne porterait-il pas une sérieuse responsabilité dans l’affaiblissement visible de notre commune ?
Il ne suffit pas de clamer « Mâcon avance » pour que ça avance !
En témoigne l’état déplorable du parc social aux Blanchettes ou à la Chanaye. En témoigne le nombre de logements et de commerces abandonnés en centre-ville.
Avec Mâcon Citoyens, donnons la priorité à la qualité du cadre de vie plutôt qu’à la croissance démographique à tout prix !
Vos élu.e.s du groupe Mâcon Citoyens

Commentaires

Poster un commentaire