Categories

Accueil > Communiqués > Incivilités et délits : il faut de la présence humaine, de la prévention et de (...)

2 octobre 2020
Mâcon Citoyens

Incivilités et délits : il faut de la présence humaine, de la prévention et de l’éducation

[Texte publié dans Mâcon Notre Ville n°52, oct. 2020]

L’été à Mâcon a été marqué par de nombreuses incivilités et des délits qui ont fait la une des journaux. C’est encore une fois la preuve que la vidéo-surveillance promue par M. Courtois n’a aucun rôle dissuasif. Du ressort de la police nationale, en cas d’enquêtes, les résultats de cette « vidéo-protection » sont bien évidemment très pauvres et les efforts du journal local pour mettre en exergue de rares affaires concluantes ne permettent pas de prouver l’intérêt de ce dispositif. Parce qu’une nouvelle loi le lui permet depuis février 2020, la municipalité a décidé après l’élection de porter sa priorité sur la surveillance des poubelles collectives, à l’échelle de l’agglomération.

L’état des colonnes de tri dans de nombreux quartiers permet de douter de l’efficacité de ces mesures coûteuses. De plus c’est au risque que les dépôts sauvages se déportent vers d’autres points de collecte ou d’autres espaces naturels.Aux opérations coup de poing, dans un secteur précis à une heure précise, préférons la présence quotidienne d’agents municipaux. Préférons l’écoute, le dialogue et la présence éducative dans les quartiers, l’effort associatif qui doit faire partie d’une politique sociale de la ville. Préférons aussi une politique culturelle ambitieuse et cohérente dont nous manquons cruellement.

Tout nous montre que dans la période délicate que nous traversons, ces enjeux sociaux n’ont pas été pris en compte et nous espérons que, dans un souci d’intérêt général, la majorité saura écouter nos propositions.

Commentaires

Poster un commentaire